• 023 87 21 80
  • contact@Labosabrinnel.com

Que s'est-il passé chez Lactalis ?

Labosabrinnel > Blog > Non classé > Que s’est-il passé chez Lactalis ?

Que s’est-il passé chez Lactalis ?

Contrôle qualité Produits Cosmétiques

Tout est parti de l’usine de Craon (Mayenne) . Dans cette laiterie, la seule du groupe qui fait de la poudre de lait, la production est à l’arrêt depuis le 8 décembre 2017. Aucun salarié ne voulait parler. « On n’a eu aucune information en interne », lâchait un cadre. Seul un communiqué de la direction qui « expliquait que ce n’était pas de sa faute, que le sol était sale. En creux, Lactalis disait : c’est de la faute des salariés »,

Lactalis avait bien trouvé des « traces de salmonelle » lors de ses autocontrôles en août et novembre 2017 : sur le sol, sur un balai… La firme n’a pas prévenu les autorités. 

Pourtant, l’usine de Craon, alors Celia, avait déjà eu des contaminations à la salmonelle en 2005 : 141 nourrissons avaient été touchés. Selon le centre national de référence de l’Institut Pasteur à Paris, questionné par « la Revue de l’industrie agroalimentaire » : « La salmonelle de 2017 dérive de celle de 2005. » Le rapport de l’Institut de veille sanitaire, à la suite de cette contamination, révélait que à l’époque, « tous les autocontrôles réalisés en routine par l’entreprise étaient négatifs » … Il recommandait donc d’aller au-delà des contrôles légaux, en doublant le nombre d’échantillons tests. Lactalis l’a-t-il fait ? Selon l’Institut Pasteur, des travaux auraient réactivé et disséminé la bactérie dans la tour de séchage puis dans les produits.

LE SCANDALE EN DATE

  1. 141 nourrissons malades après avoir consommé du lait infantile contaminé à la salmonelle sorti de l’usine de Craon.
  • 1er décembre 2017. Lactalis est alerté par les autorités. 20 bébés ont été hospitalisés pour salmonellose.
  • 2 décembre. La direction générale de la santé procède au retrait de 12 lots.
  • 8 décembre. L’usine de Craon est arrêtée sur décision du préfet.
  • 10 décembre. Après 5 nouvelles contaminations, le gouvernement publie une liste de 600 laits interdits.
  • 21 décembre. 720 lots sont rappelés.
  • 22 décembre. Une enquête préliminaire est ouverte pour « mise en danger de la vie d’autrui », « blessures involontaires » et « tromperie aggravée » par le « danger pour la santé humaine ».
  • 5 janvier 2018. Dépôt collectif de plaintes de l’association des familles victimes du lait contaminé.
  • 10 janvier. Des distributeurs reconnaissent avoir continué à commercialiser des boîtes retirées.
  • 13 janvier. Rappel de toute la production de Craon, soit 12 millions de boîtes dans 83 pays…

Les articles les plus lus